Accueil » Actualité » Séance Jessy et Gauthier

Séance Jessy et Gauthier

Voilà, après de nombreuses péripéties, j'ai enfin terminé la nouvelle retouche de cette séance et j'ose enfin vous dévoiler le résultat. (Je dis "ose" parce qu'il y a quelques temps je me faisais bannir de Facebook à chacun de mes post pour finir par voir ma page complètement supprimée).

 

Cette séance fut une première pour moi car Jessy et Gauthier m'ont fait l'honneur de jouer le jeu à fond.

Ils pratiquent ensemble le Shibari et ont voulu que j'immortalise une de leur séance, ce que j'ai fait avec plaisir.

Considéré comme un art, cette pratique originaire du Japon à une dimension érotique mais pas que...

Explications :

"Le shibari trouve son origine dans l'Hojojutsu, un art martial utilisé par les samouraïs pour attacher et contraindre les prisonniers à l'aide de cordes. Cette pratique a ensuite disparu avant d'être revisité et de devenir un art traditionnel japonais consistant notamment à valoriser la beauté du corps. Elle demande de longues heures d'apprentissage car rien n'est laissé au hasard, du choix des cordes, des positions, en passant par les techniques de nœuds ou encore de suspension.

Tandis que le bondage est associé à une dimension érotique, le shibari peut ne pas avoir de connotation sexuelle. ce n'est d'ailleurs pas la seule différence entre ces deux pratiques : il y a une véritable dimension esthétique dans le shibari que l'on ne retrouve pas dans le bondage classique. Le choix des cordes est également différent : celles utilisées dans le shibari sont en fibres naturelles, et plus particulièrement en chanvre, ce qui n'est pas le cas pour le bondage classique, qui utilise différents types de liens. "les cordes en chanvre sont plus faciles à attacher et elles ne font pas aussi mal contre la peau" a expliqué Holly Richmond, psychologue et sexologue.

La question de la douleur est d'ailleurs importante dans la pratique du shibari. Si cette douleur est bel et bien présente, elle doit être agréable et pas intolérable. C'est la raison pour laquelle il est essentiel de partager cette expérience avec une personne de confiance. Il est d'ailleurs recommandé de définir des limites avant de tenter l'expérience.

Favoriser le lâcher prise et la connexion avec l'autre.

Le but de l'expérience ? Vivre intensément le moment présent et laisser libre cours à ses émotions. La personne qui attache son ou sa partenaire se concentre alors sur les noeuds qu'il est entrain de faire et qui demandent une technique spécifique. En cause ? A la manière du shiatsu, le but est également de stimuler des points énergétiques, afin de favoriser le bien-être de la personne attachée. Cette dernière, quant à elle, se concentre sur ses sensations et sur la notion de lâcher prise. Autant d'éléments qui favorisent la pleine conscience, la détente mais aussi la connexion avec l'autre. Résultat : cette pratique peut aussi stimuler le désir sexuel."

Source : article publié sur internet

 

Vous en savez maintenant un petit plus sur cet art japonais, je vous laisse donc avec les photos que j'ai prises de ce merveilleux couple.

Si vous voulez réserver une séance en amoureux (shibari non obligatoire hein ^^), dans l'intimité de votre chambre, appartement, en extérieur ou en studio, vous pouvez me contacter via le formulaire disponible sous la galerie.

Marie de Ellipse



Comment réserver une séance photo ?

Les tarifs débutent à 225€, frais de séance inclus.

Remplissez le formulaire ci dessous pour prendre connaissance de tous les forfaits et pour réserver votre séance photo à votre image.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.